La terrible FASCIITE PLANTAIRE

Tout le monde a entendu parler de la fameuse épine de Lenoir, alias épine calcanéenne qui est certainement un des signes les plus avancés des fasciites plantaires mais savez-vous vraiment ce que c’est?

Contrairement aux idées reçues, la terrible douleur que peut provoquer l’épine de Lenoir n’est pas due à une excroissance d’os qui pousse dans votre chair. En fait, c’est plutôt l’inverse; c’est parce qu’il y a de la douleur et de l’inflammation que la zone se calcifie.

La preuve c’est que certaines personnes peuvent ressentir des douleurs importantes sans réel signe radiologique alors d’autres présentent de magnifiques épines de rose au niveau du calcaneus (os du talon) sans jamais avoir eu d’épisode douloureux!

 

Symptomes

  • Un des principaux symptômes est une douleur au réveil le matin qui perdure de quelques minutes à quelques dizaines de minutes. Cette douleur finit par s’estomper avec le réchauffement des tissus et l’activité. C’est l’un des premiers signes à apparaître mais aussi l’un des derniers à disparaître.
  • La douleur post-repos est la même que la douleur matinale mais elle apparaît après des pauses en position assise, de plus en plus courtes! Les premiers pas après 30mn de position assise deviennent vite une hantise pour les personnes atteintes!
  • Finalement la boiterie s’installe et va prendre de plus en plus d’ampleur jusqu’à perturber le mode de vie.

 

Causes

Comme la plupart des pathologies de la famille des tendinopathies, les fasciites plantaires sont souvent la combinaison de 2 facteurs.

  • Suractivité

Une augmentation du niveau d’activité trop rapide ou trop intense va être le point de départ de micro-déchirures à la base du tendon (l’enthèse). Pour vous donner une image, imaginez une égratignure sur le dos de votre main que vous n’arrêtez pas de gratter, la cicatrisation se fait mal! Votre pied supporte votre poids environ 4000 fois par jour si vous êtes peu actif et jusqu’à 20 000 fois par jour si vous êtes un randonneur.

Dans ces conditions, difficile de cicatriser pour lui d’autant plus que les tendons et enthèses, contrairement aux muscles, ne sont pas bien vascularisés.

Sport intense

  • Pied déséquilibré (valgus, creux)

Ajoutons à ça un facteur physiologique, les troubles statiques!

Le pied est un machine particulièrement complexe, une combinaison de 26 os travaillant en cohésion pour vous porter, vous déplacer et garder votre équilibre! Et parfois (souvent en fait!), le pied n’est pas parfait et présente des défauts de structure ou de fonctionnement.

Les avis varient mais généralement le pied valgus et le pied creux sont les plus représentés.

 

Solutions

  • Orthèses Plantaires

Si les troubles statiques sont la cause principale, les orthèses plantaires sont évidemment la solution principale. Celles-ci auront plusieurs objectifs:

Amortir l’impact sur le talon

Stabiliser le pied

Limiter l’affaissement de l’arche plantaire

Plus la douleur est importante, plus les orthèses seront volumineuses afin de protéger, envelopper le pied et le soulager. Si on gère le problème au plus vite, ou mieux, si on agit en prévention, les orthèses seront beaucoup plus fine et simplement stabilisatrice et amortissante.

schema-orthèses

  • Massothérapie & physiothérapie

Le travail de massothérapie permet de soulager la tension musculaire qui s’installe avec la douleur et aussi de garder un bon équilibre postural, évitant ainsi de créer des conflits  ailleurs dans le corps.

Les exercices de physiothérapie permettent de rééduquer le système plantaire afin de réduire l’inflammation et de renforcer les muscles de l’arche plantaire, soulageant ainsi le fascia.

  • Infiltration

Quand la boiterie est installée et que l’inflammation est chronique, une infiltration peut soulager la douleur et permettre de récupérer un peu de qualité de vie! Mais attention à ne pas forcer car la douleur masquée ne signifie pas que le problème est résolu. Trop souvent, on continue de forcer car on se sent soulagé et tout recommence quelques mois plus tard.

  • Prévention

Le meilleur moyen de ne pas souffrir d’une fasciste plantaire est tout simplement de l’éviter. Pour ceci, il faut gérer ses activités sportives avec prudence et privilégier une progression stable.

En cas de doute sur votre stabilité, il est toujours possible de venir faire un examen clinique afin d’établir un pronostic des risques qu’encourent vos pieds en fonction de leur morphologie, de vos activités et de de votre mode de vie.

En cas de faiblesse, on peut toujours commencer par des exercices de musculation, d’étirement.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

Lien vers la clinique podologique Montréal

Prendre un Rendez-vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s