À bas les ballerines

Le 14 juillet prochain, ce qui a commencé comme une blague potache sur le net, va peut-être finir par se concrétiser. La fête nationale française pourrait cohabité avec la journée internationale contre les ballerines …

Les ballerines: ces petites chaussures élastiques sans réelles semelles, légères, faciles à enfiler et sans aucun talon. Elles sont directement inspirées des ballerines avec lesquelles une danseuse classique va évoluer allant jusqu’à faire les fameuses pointes si réputées et si douloureuses.

Les détracteurs  des ballerines se plaignent apparemment d’un manque d’élégance, de mauvaises odeurs (on est souvent nu-pieds dedans). Cela semble un conflit très parisien dans l’âme… Mais je vous propose une analyse un peu plus podologique de cette chaussure.

Ballerine


Les avantages

  • sa légèreté

Entre porter une ballerine et marcher pieds nus, il y a effectivement peu de différence. Son absence de semelle permet à cette chaussure d’être la plus légère de sa catégorie.

  • Une chaussure plate

Contrairement à une idée longtemps répandu, une femme n’a pas besoin de porter 1 pouce (environ 3cm) de talons pour être confortable. Là encore, la ballerine est l’une des plus naturelles!

  • Respirante

Son côté ultrafin et léger en fait une chaussure très respirante. Il est donc surprenant d’avoir des odeurs. Cela peut plus venir d’un matériau interne de mauvais qualité.


Les inconvénients

  • L’élastique

Vous avez certainement remarqué que cette chaussure ne ressemble absolument à rien quand vous n’êtes pas dedans. En effet, l’élastique qui en fait le contour est assez serré dans le but de faire corps avec vos pieds. Mais voilà, en début de saison ballerinesque, il arrive très souvent que ce maudit élastique marque un peu les peaux fines et fasse de belles ampoules, voire des scarifications.

  • Pas de protection des chocs

Ballerine ou pieds nus même combat. Mais justement marcheriez-vous pieds nus sur du bitume? Or, les ballerines sont par essence des chaussures de citadines. On fait donc facilement des km avec sur les trottoirs et le pied n’a aucun amorti et encaisse tous les chocs. À déconseiller aux pieds sensibles!

  • Manque de stabilité

Pour des pieds souffrant d’un manque de stabilité ou même de troubles statiques, la chaussure va accentuer les défauts d’appui. Et même si vous arriviez à mettre une semelle ou une orthèse dedans, celle-ci perdrait beaucoup de son efficacité.

Ballerines
Peu de place pour vos orteils….

Moralité

Les ballerines sont donc des chaussures faites pour une marche tranquille et peu prolongée sur un sol confortable. Attention aux marathons musée ou shopping! Elles sont aussi beaucoup portées en restauration puisqu’élégantes et beaucoup moins contraignantes que des talons, mais là aussi, après plusieurs mois, des douleurs peuvent apparaître !

Lien vers la clinique podologique Montréal

Prendre un Rendez-vous

 

Une réflexion sur “À bas les ballerines

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s